Hommage rendu à M. Francis LEGRAND

C’est par une belle matinée ensoleillée que se déroulait l’hommage rendu à la mémoire de M. Francis LEGRAND, fondateur du Judo Club de Grand Quevilly.

Dès 11h ce dimanche 16 septembre, les judoka envahissaient le tatami pendant que la foule des non-pratiquants prenait place dans les gradins.

Rodolphe indiquait au micro le déroulement de la cérémonie. Tout d’abord un petit entraînement d’une trentaine de minutes, dirigé par Paco permettait de mettre en avant la pratique du judo. Aux Uchi-Komi en déplacements avec changement de partenaire à la fin de chaque longueur suivait une série de 3 randori debout et au sol. Nous reprenions alors notre place pour le salut afin d’écouter les discours.

Rodolphe retraçait l’historique de la vie de son père, de son enfance jusqu’à ses derniers moments, au travers d’un récit incluant tous les personnages de cette saga familiale, mais aussi les rencontres déterminantes qui ont permis l’avènement du JCGQ. Il citait les écrits de son père, précisant que celui-ci avait réussi à trouver le temps de rassembler   ses souvenirs mais aussi ses pensées dans un petit livre.

Puis ce fut le tour de Paco, un de ses petits fils, Directeur technique du JCGQ qui s’attacha à brosser le portrait de celui qui fut avant tout son grand-père, les images fortes qu’il conservait, le souvenir des anecdotes, des histoires que racontait ce grand-père sur sa vie, qui prenait autant de plaisir à les raconter que ses petits enfants à les écouter.

Ugo était invité à prendre la parole ensuite, mais submergé par l’émotion, il ne parvenait pas à s’exprimer. Il faut croire que pour ce grand champion, cette épreuve se révélait plus difficile que de livrer un combat lors d’un championnat du monde ou de jeux olympiques…

Georges DESCLOUX, Président d’honneur du Comité de Seine-Maritime de Judo, élève de M. LEGRAND, (il prit sa première licence le 1er avril 1963 … et 55 autres suivirent!) mémoire vivante du judo seino-marin pour en avoir présidé la destinée pendant de nombreuses années, retraça les “pérégrinations” du JCGQ en rappelant les noms des pionniers de cette aventure. Il souligna la contribution de M. LEGRAND au développement du judo seino-marin. Il ponctuait son discours en remerciant l’ami et en s’autorisant à le nommer par son prénom.

M. Marc MASSION, maire de Grand Quevilly, prenait ensuite la parole pour conclure cette série de discours qui , chacun à leur façon, ont contribué à mieux faire connaître l’action de l’homme dont on honorait la mémoire.

Il insistait sur les liens qui unissent la famille LEGRAND et laVille de Grand Quevilly, liens tissés par une étroite collaboration qui s’inscrit dans l’histoire de ces cinquantes dernières années.

Après le salut rituel, suivi d’applaudissements nourris, toutes les personnes présentes étaient conviées à prendre le verre de l’amitié et à consulter les photos et même films d’archives, coupures de presse, qui retraçaient pour partie l’histoire du club et, concomitamment bien évidemment, celle de M. Francis LEGRAND.

Jean-Pierre DEFRANCE

 

 

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.