Carnet noir…

La FFJDA a la tristesse de vous faire part du décès de Michel BOURGOIN, 8ème dan, survenu à l’âge de 83 ans à la suite d’une maladie foudroyante.

Né en 1927, il commence le judo à Reims en 1952 et passe sa ceinture noire en 1956 ;  la Fédération Française de Judo avait juste 10 ans. Il est aujourd’hui 8ème dan.

Deux ans plus tard il est champion d’Europe à Barcelone puis finaliste à Milan en toutes catégories en 1962. C’était l’époque des André Bourreau, Lionel Grossain, Jacques Leberre… qui, à eux quatre, faisaient la renommée du judo français.

Il fit également partie de la première équipe des cadres techniques de la fédération nommée par le Colonel Crespin sous les directives du Président Charles de Gaulle. Ses collègues pionniers étaient : Bernard Midan, Raymond Rossin , Maurice Déglise, Maurice Gruel…

Il eut ensuite la responsabilité technique de la région Champagne-Picardie. Puis de Reims il part s’installer à Amiens où il développa le judo Picard puis, chargé de l’Inter-région Nord, il œuvra avec son ami Jules Van Cragniest au développement des activités de ce grand territoire judo.

Michel s’était retiré dans les pays de la Loire où il a coulé une vie tranquille et où, très amateur de Champagne, sa région d’origine, il a continué à faire partager sa passion du judo autour d’une bonne bouteille de ce vin de chez lui.

La FFJDA présente à toute sa famille et à ses proches toutes ses condoléances et le remercie pour son engagement pour le développement du judo en France.

Le COMITE de Seine-Maritime de Judo s’associe à la douleur de ses proches et leur présente ses sincères condoléances

 

FFJDA-Secrétariat Général et Secteurs associés

secretariatgeneral@ffjudo.com

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.